Appropriation culturelle et censure (avec Barbada)

Barbada porte un look indien à la Bollywood, et on discute d’appropriation culturelle. Avec la saga Slav et Kanata, on se demande où tracer la ligne entre le faux pas, et la célébration de la culture des autres.

Sur une note plus légère, on se souvient de l’émission un peu étrange Covergirl, et du personnage de Joujou Velcro. Qui s’en souvient? On aide une Montréalaise que se sent seule dans la foule et on découvre que le voisin de Barbada parle d’elle à sa visite.

On parle également de végétalisme, de gaspillage de nourriture, et on reçoit quelques trucs pour devenir une drag queen pour aider Anthony en Belgique. On a un peu peur de la Google Home et j’essaie de m’améliorer à faire des blagues.

Finalement, je réalise que j’ai frenché moins de gars que George Laraque cette année, et je trouve que c’est un constat très difficile à encaisser!